• Les médicaments les mieux remboursés

    Les dépenses pharmaceutiques représentent une part majeure des dépenses médicales. Elles coûtent chères à la Sécurité Sociale malgré l’existence des listes de produits remboursables et le SMR (« Service Médical Rendu) qui déterminent le taux de remboursement d’un médicament. Les médicaments de la liste sont jugés vraiment utile à la santé et représente près de 90% des médicaments existants. Bien sûr, certains médicaments se révèlent  plus efficaces et  d’autres plus chers. On retrouve alors des barèmes sous forme de vignettes colorées qui servent à reconnaître le taux de remboursement : 15%, 35%, 65% et  100%. Taux qui sont dans les règles de l’assurance maladie que tout organisme de remboursement y compris  la mutuelle assurance  doit appliquer, pour le remboursement du reste non prise en charge par l’assurance obligatoire.


    Le remboursement à 100%


    Les médicaments les plus couteux sont les mieux remboursés. Souvent ce sont ceux qui  sont irremplaçables et qui traitent des pathologies graves à traiter pour plus de 6 mois et qui sont très handicapants. Dans cette liste de médicament on retrouve les médicaments contre le diabète, l’hépatite C, les cancers et autres tumeurs, les  accidents vasculaires,  la bilharziose, insuffisance cardiaque, déficit immunitaire, etc.  Ces médicaments se voient attribuer le meilleur taux de remboursement. Cependant depuis la reforme et la stratégie anti-gaspillage de la Sécu, si certains sont remboursés à 100% d’autres ne le sont que partiellement comme par exemple : les problèmes de tensions, le diabète et bien d’autres.
    65%, 35%, 15% ou pas du tout remboursé


    Pour 65% de remboursement, le médicament doit avoir  un SMR importante et avoir nécessité une préparation spéciale. À 35%, ce sont les SMR modéré ou moyen comme les antiallergiques, la Bétadine et associés, le Primpéran etc. ainsi que les traitements homéopathiques. Pour les  15%, la nouvelle vignette orange, et les médicaments déremboursés ; on recense : les médicaments contre la diarrhée, la constipation, maux de tête, fièvre. Soient des médicaments classés « de confort » et qui peuvent être traités différemment et plus efficacement par d’autres méthodes comme une bonne hygiène de vie.
    On peut avoir accès à la liste des médicaments et leurs taux correspondants auprès des services publics de diffusion des droits.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Mars 2012 à 18:31

     

    Tout d’abord félicitations pour votre note, tout autant éclairantes et posées. Cela dit, certains détails auraient pu comporter davantage de précisions, par exemple vers la conclusion. C’est juste un moyen de dire que je suis pressé de lire la suite.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :